Menu

Tour du monde des langues et des cultures


Généralités sur la traduction officielle

On entend désormais parler de la traduction officielle. Que signifie réellement ce procédé ? Voici pour vous l'essentiel à savoir dans les lignes qui suivent.

De quoi s'agit-il ?

Il s'agit en effet de la reproduction fidèle dans une autre langue d’un document qui provient d’une autorité étatique. Autrement, il s’agit d’un procédé visant à rendre compréhensible dans une autre langue un document qui émane d’une personnalité reconnue. Contrairement à la croyance commune, une traduction n’est pas un résumé de document. C’est plutôt une réplique originale du document initial qui, selon la langue de traduction, pourra être utilisée à diverses fins.
Vu son importance, ce travail n’est pas confié à n’importe qui. En effet, seul un traducteur reconnut par l'État peut s’en charger. Celui-ci est généralement appelé à prêter serment devant un tribunal et ainsi, à prendre pleine connaissance de ses responsabilités. Surtout, il doit faire preuve d’un grand professionnalisme et se garder de déformer le sens des mots à traduire. Faute de quoi, des poursuites peuvent être occasionnées.

Comment reconnaître une traduction officielle ?

Il est vrai que plusieurs traductions peuvent être faites d’un même document, notamment lorsqu’il émane d’une autorité. Mais la traduction officielle se distingue très facilement de toute autre par quelques points essentiels. D’abord, une traduction officielle comme elle peut être demandé à ITS Traductions Sàrl  porte généralement un cachet. C’est celui-ci qui atteste en effet de son caractère officiel. Aussi, une traduction si elle est officielle, doit contenir une déclaration d’un traducteur assermenté. Cette déclaration doit comporter des informations telles que le nom, le/ les prénom(s), les langues pour lesquelles le traducteur bénéficie d’une assermentation et la mention « traducteur juré ».
Ladite déclaration devra en réalité confirmer et certifier que le document concerné est bien valide. Par ailleurs, la mise en forme de la traduction certifiée doit largement ressembler à celle du document original. Ce n’est qu’ainsi que les autorités devant prendre connaissance de ce document traduit pourront être sûrs de son originalité. Autrement, la traduction pourrait être remise en cause très facilement.

Comment devient-on traducteur officiel ?

Contrairement à ce que pensent la plupart des gens, le traducteur officiel est nommé par une cour d’appel. Il n’existe donc pas de formation stricte qui débouche sur ce titre. Toujours est-il qu’une étude universitaire dans la ou les langues de spécialisation est nécessaire et que le diplôme du Master est requis. Toutefois, pour être nommé traducteur officiel, il faut déjà être majeur et posséder un casier judiciaire vierge. Ces derniers critères sont surtout, hormis le diplôme universitaire, les plus pris en compte dans la nomination.

À propos de moi

Tour du monde des langues et des cultures

Vous vous intéressez aux langues et aux cultures du monde ? Vous souhaitez en savoir davantage ? Ne cherchez plus ! Vous êtes au bon endroit. Ce blog est dédié aux personnes comme vous. Il vous expliquera l’origine des langues, vous présentera les différentes familles de langues, vous fera découvrir les différentes cultures et vous en apprendra bien davantage. <br/><br/>Les blogs sur les langues et les cultures ne manquent pas bien sûr, mais ce blog est particulièrement destiné aux personnes qui possèdent peu de connaissances sur le sujet et qui souhaitent s’initier. Dans ce blog, vous avez tout le loisir de lire, de faire des commentaires, de participer à des discussions, de poser vos questions et de faire part de vos expériences. <br/>Bonne exploration !

Derniers Articles

Généralités sur la traduction officielle
29 septembre 2020

On entend désormais parler de la traduction offici